Top Site


Votez pour nous toutes les deux heures ♥

Partagez | 
 

 Lawrence Blackwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

† Sweet Psychopath †


Messages : 770
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Lawrence Blackwood    Mer 10 Juil - 17:19


Qui suis-je ? Voilà une bonne question. Je m'appelle Lawrence BLACKWOOD, j'ai 25 ans en apparence et et 65 ans en réalité, je suis anglais, né en [Grande-Bretagne. Aujourd'hui je suis un Agent de Scotland Yard, et mon métier est policier. Du point de vue de la race je suis un hybride, mi-humain et mi-démon. Sinon, je suis célibataire et puisque tu es si curieux sache que je suis bi.
.
Tu n'es toujours pas satisfait ? Tu veux en savoir plus ?



    ◘ Je suis un vrai psychopathe !
    ◘ J'adore voir le sang couler...
    ◘ Je fume comme un pompier.
    ◘ J'aime les animaux, surtout les chats ♥
    ◘ Je suis un artiste.
    ◘ J'adore les sucreries, surtout le chocolat et les bonbons.
    ◘ J'aime me prélasser dans un bon bain après une dure journée de travail.
    ◘ J'aime le sang.
    ◘ Je suis sadique.
    ◘ J'aime tellement le sang.
    ◘ J'aime les câlins.


Parce que l'on a tous une histoire


Le passé de Lawrence n'a rien de bien exceptionnel. Hormis le fait qu'il est né d'un père démon et d'une mère humaine. Un père qu'il n'a par ailleurs jamais connu. Au fil du temps, il a fini par se faire à cette absence, mais ce ne fut pas toujours le cas. Sa mère a toujours tout fait pour qu'il mène une vie tout à fait normale, comme tous les enfants de son âge. De ce fait, elle l'a élevé comme un enfant humain et peut-être était-ce une erreur. Car évidemment, le jeune Lawrence ignorait tout de sa vraie nature et de ce dont il était capable. Certes, il n'avait pas tous les pouvoirs qu'un vrai démon pouvait posséder, mais il en avait hérités quelques-uns. Mais surtout, il avait hérité certains traits de caractère de son père. Sa mère lui avait toujours dit que son père était mort peu avant sa naissance en voulant la protéger de quelques malfrats qui voulaient l'agresser. C'était totalement faux, évidemment, mais de cette façon, Lawrence pouvait avoir une bonne image de son géniteur. Il alla même jusqu'à l'idéaliser.

Mais revenons-en donc à son enfance. Sa mère avait de modestes revenus qu'elle gagnait en vendant divers légumes qu'elle faisait pousser dans leur potager, mais elle vendait également des fleurs qui poussaient dans leur jardin. Elle en prenait grand soin et les gens venaient de toute la ville pour les acheter. Évidemment, en hiver, les choses étaient plus difficiles, mais ils parvinrent toujours à s'en sortir d'une façon ou d'une autre. Très tôt, sa mère lui apprit à s'occuper des fleurs et du potager et le petit Lawrence prenait beaucoup de plaisir à l'aider. Et puis, un jour, lorsqu'il était justement en train de s'occuper des fleurs, il aperçut un chat qui fouinait dans le jardin et qui avait détruit quelques fleurs en jouant ou en voulant chasser une souris. Peu importe au fond. Lawrence aimait les animaux, mais voir ces dégâts l'avait vraiment mis en rogne. Alors, il s'approcha du chat et l'attrapa par la peau du cou afin de le réprimander comme il se devait. Sauf que ce jour-là, quelque chose se produisit. Quelque chose à laquelle il n'avait pas du tout été préparé. Ses yeux prirent soudainement une teinte rougeâtre tandis qu'il maintenant l'animal au sol d'une main et que de l'autre il avait empoigné le sécateur qu'il avait tout juste utilisé. Et là, il planta l'outil dans le coeur du chat. Du sang se mit à jaillir, l'éclaboussant. Le garçon resta comme fasciné devant ce liquide vermeil qui coulait à flots. C'était magnifique...tellement beau...Il resta là sans bouger, le regard à la limite de la démence jusqu'à ce que sa mère découvrit le spectacle. Elle hurla à plein poumons, ce qui tira Lawrence de sa transe. Là, il se rendit compte de ce qu'il avait fait et se mit à crier à son tour avant de sangloter. Qu'avait-il fait ? Que lui arrivait-il ? Pourquoi n'arrivait-il pas à détacher son regard de tout ce sang ? Sa mère avait réussi à reprendre ses esprits tant bien que mal et l'empoigna pour l'entraîner à l'intérieur de la modeste maison qu'ils occupaient. Là, elle s'enferma dans la salle de bain avec lui, le débarrassa de ses vêtements maculés de sang et se mit à le laver. Elle tremblait et Lawrence se rendit compte qu'elle avait peur. Peur de lui. Pourtant, elle continuait à s'occuper de lui.

Les jours qui suivirent se passèrent de façon étrange. Lawrence n'avait plus le droit de quitter sa chambre et encore moins la maison. Sa mère ne lui adressait quasiment plus la parole et semblait avoir peur de l'approcher. Inutile de dire que le garçon n'y comprenait rien. Il avait peur, il était perdu. Alors, un jour, il la supplia de lui dire ce qui se passait. Chose qu'elle finit par faire, après maintes et maintes supplications. Lawrence, alors âgé de 10 ans, apprit que son père était en réalité un démon assoiffé de sang, un monstre. Le garçon n'y croyait pas, il ne voulait pas y croire. Il ne voulait pas être un monstre. Après tout, les monstres ne s'occupaient pas des fleurs, si ? Et puis, il se mit à sangloter. Il avait tué un chat. Un mignon petit chat...Il se jeta dans les bras de sa mère, totalement désespéré. Ce fut à cet instant qu'elle craqua. Comment pouvait-elle en vouloir à son fils ? Ce n'était pas de sa faute...A partir de ce jour, elle fit tout pour l'aider à contrôler sa nature et c'est sans doute en partie grâce à cela qu'il ne devint pas totalement maléfique et qu'il développa un sens accru de la justice. Son sens de la justice à lui.

Très tôt, il commença à jouer au justicier, traquant les criminels qu'on avait laissé s'enfuir ou qu'on n'avait pas encore attrapé. Cela ne fut guère difficile car il se découvrit une vitesse et une agilité hors du commun. Et malgré son gabarit pas impressionnant pour un sou, il était également doté d'une force plus grande que le commun des mortels. Il tenta évidemment de cacher ses agissements à sa mère qui, lorsqu'il avait 17 ans tomba grièvement malade. Il ne voulait pas en rajouter à ses tourments...Qu'aurait-elle pensé de son fils si elle avait découvert qu'il tuait des êtres humains - certes méchants - et qu'il prenait un malin plaisir à voir leur sang couler, allant parfois jusqu'à boire ce sang ? Non, elle ne devait jamais savoir. Alors, lorsque les rumeurs d'un tueur en série qui ne s'attaquait qu'aux criminels commencèrent à courir, Lawrence lui assura qu'il n'avait rien à voir avec cette histoire et que si ça pouvait la tranquilliser, il pouvait essayer de mettre fin aux agissements de ce tueur. Sa mère lui adressa un petit sourire en guise de réponse, une main caressant doucement sa joue. Elle avait compris. Elle savait. Et elle ne lui en voulait pas. Lawrence sentit les larmes lui monter aux yeux lorsqu'il se rendit compte qu'elle allait bientôt rendre son dernier souffle. Elle lui dit qu'elle l'aimait et qu'elle veillerait toujours sur lui. Et puis, elle mourut. Comme ça. D'une seconde à l'autre. Lawrence en resta dévasté pendant plusieurs semaines. Sa mère avait été la seule qui l'avait empêché de sombrer totalement. Qu'allait-il devenir maintenant ?

Pendant plusieurs années, il continua à vive dans la maison et à s'occuper du potager et des fleurs, en mémoire de sa mère. Mais il savait très bien qu'il ne pouvait pas continuer ainsi. A 20 ans, il décida de vendre la maison et de partir pour la grande ville. Londres. Il commença par louer une petite chambre dans une auberge et à faire de petits boulots à droite et à gauche pour subvenir à ses besoins. Et puis, ses pulsions reprirent le dessus. Il se remit en quête de proies. Toujours des criminels. Mais il en voulait toujours plus. Alors, il se mit à faire des boulots pas très recommandables, il alla même jusqu'à se prostituer pour pouvoir se payer une petite maison dans un coin plutôt malfamé de la ville. Dès lors, sa vie prit un nouveau tournant. Il se mit à kidnapper ses victimes et à les enfermer durant des jours dans sa cave, les torturant jour après jour, se délectant de leurs souffrances et surtout de leur sang. Il aimait ce goût et bien sûr, il aimait le voir couler, jaillir telle une fontaine...Mais cela ne s'arrêta pas là. Bientôt, il se mit à collectionner les organes de ses victimes, voulant percer le mystère du corps humain. Il commença à se livrer à tout un tas d'expériences, souvent lorsque ses victimes étaient encore conscientes. Il aimait les entendre crier...

Il continua ainsi pendant plusieurs années avant de décider de quitter la ville pour un temps. Car il avait fini par se rendre compte que, contrairement aux humains normaux, il ne vieillissait pas comme eux. Or, il ne pouvait se permettre d'éveiller les soupçons. Il ignorait s'il vivrait indéfiniment, mais ce qui était sûr, c'était qu'à presque 40 ans, il avait toujours l'apparence d'un jeune homme de 25 ans. Il parcourut l'Europe pendant plusieurs années, de longues années, avant de finalement revenir à Londres avec un projet bien précis. Celui de rejoindre Scotland Yard pour pouvoir traquer tous les criminels que la justice ne pouvait pas punir. Il fit rapidement ses preuves et fut intégré dans la police sans trop de mal. A présent, cela fait un peu plus d'un an qu'il est agent de police et qu'il loue une maison un peu à l'écart de la ville, une maison qui cache bien des choses...
Parce que l'on a tous son caractère


Fou. Cet homme est totalement fou. Certains le qualifient même de psychopathe. Comment un psychopathe a pu devenir agent de Scotland Yard, me demandez-vous ? La réponse à ce mystère est pour bientôt. Un peu de patience, donc !
Revenons à nos moutons car ils s'impatientent déjà {Bêêêêh !}. Lawrence est fou, certes, mais c'est un fou intelligent, trop intelligent pour se laisser enfermer dans un quelconque asile ou une autre connerie du genre. On peut même dire qu'il est un gentil fou. Quoi ? Un psychopathe gentil, ça existe ? La preuve que oui. Mais évidemment, ce n'est pas aussi simple, ce ne serait pas drôle sinon !
En fait, il est avant tout très doué pour jouer la comédie. Ainsi, il réussit régulièrement à berner ses collègues et les personnes qu'il doit interroger. Par contre, lorsqu'il se retrouve seul face à un criminel en fuite, il dévoile son vrai visage, se montrant alors sans pitié, voire très sadique. Après tout, on lui demande d'attraper les criminels, mais on ne lui demande pas dans quel état il doit les ramener. Et puis, il pourra toujours plaider la légitime défense. Néanmoins, il se montre bien plus indulgent envers les humains qu'envers les autres. Il va de soi que s'il se retrouve face à un démon ou une autre créature du genre, il sera réellement sans merci et il n'est pas rare qu'il aille jusqu'à démembrer son adversaire et lui faire subir mille tourments avant de finalement mettre fin à sa misérable existence. Que peut-on en déduire ? Il hait les démons et autres créatures, tout simplement. Pourquoi ? Alors qu'il n'est lui-même pas humain ? C'est peut-être justement là le problème.

Car oui, il déteste ce qu'il est, même s'il y a tout de même certains bons côtés à ne pas être un simple mortel. Pour commencer, il est bien plus efficace dans son travail. Il reporte donc cette haine sur d'autres, sans aucun ménagement. Je vous ai dit qu'il avait une certaine fascination pour le sang ? Eh bien, vous le savez, à présent ! Lorsqu'il blesse un ennemi, il n'est pas rare de le voir totalement fasciné devant ce liquide vermeil qui coule à flots.
Bien sûr, pendant son temps libre, il s'adonne à des hobbies un peu particuliers. Enfin, surtout un. Dans sa cave, il fait des expériences un peu étranges, voire macabres, avec les corps de certaines victimes. Car oui, il est policier et meurtrier en même temps. Ne vous méprenez pas. Il ne s'en prend jamais aux innocents et rarement aux humains, sauf si leurs péchés sont impardonnables. Il repère un démon ou autre, le met hors d'état de nuire et le ramène chez lui, dans sa cave. Il l'attache et commence alors une véritable séances de torture. Les cris, le sang qui coule...ça l'excite et ça fait ressortir son côté carrément barré. Il n'y a évidemment aucune échappatoire, tous finissent par mourir, soit après avec succombé à leurs blessures, soit achevés par Lawrence. Ce dernier conserve d'ailleurs certains organes dans des bocaux, ainsi que du sang de différentes créatures. Pourquoi ? Il l'ignore lui-même. Tout ce qu'il sait, c'est que ça le fascine et qu'il aime regarder ces organes baigner dans le formol, le tout en riant. Oui, en riant. Tout comme il rit en torturant ses victimes.

Et ce n'est pas fini ! Ce charmant jeune homme n'aime pas seulement regarder le sang couler, il aime aussi le boire. Il n'est pas un vampire, détrompez-vous, mais quand il a un accès de folie, il ressent le besoin d'en boire pour calmer ses ardeurs. Un monstre ? Peut-être. Mais ne pensez pas qu'il le vit bien. Il se déteste, oui, mais celui qu'il déteste encore plus, c'est son père. Un démon. Mais nous reviendrons là-dessus plus tard. Sa mère, par contre, il l'aime de tout son cœur. Sa mère, une humaine, n'est pourtant plus de ce monde. Et pourtant, Lawrence lui parle souvent comme si elle était encore là.
Paradoxalement, il sait se montrer très doux et gentil envers les enfants, par exemple. Envers les animaux aussi. Et envers certaines personnes. Non, il n'est pas schizo pour autant. Il lui arrive même de sourire de façon totalement sincère devant quelqu'un qu'il apprécie vraiment. Si, si. Et il ne supporte pas l'injustice et ce Mal qui ronge le Monde. Paradoxal, là aussi. Surtout quand on connait ses activités plus que douteuses. Éradiquer le Mal par le Mal, voilà sa devise. S'il doit commettre des atrocités pour rendre ce monde meilleur, il n'hésitera pas. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est entré dans la police. Car de cette façon, il peut exécuter sa justice en toute légalité. Enfin...disons qu'il peut surtout repérer certains criminels et leur régler leur compte de façon bien moins légale...car parfois, la justice fait des erreurs, parfois d'affreux meurtriers, violeurs et j'en passe, sont remis en liberté pour faute de preuves. Et c'est là que notre gentil psychopathe intervient !

Lawrence aime la musique classique et souvent, lors de ses séances de torture, il n'est pas rare d'entendre un air de Mozart ou autre. Il aime également jouer certains morceaux au piano. Il est d'ailleurs un pianiste plutôt doué, certains se disent même fascinés par sa façon de jouer.

Pour en venir à des traits un peu plus "humains", notre jeune homme est quelqu'un de fidèle, quoiqu'on puisse en penser. Fidèle en amour comme en amitié. Une fois qu'on est ami avec lui, c'est pour la vie. On peut compter sur lui en toutes circonstances et lui faire entièrement confiance. Et même s'il cache certaines choses aux gens qu'il apprécie - bien que ces derniers ne soient pas très nombreux - il leur fait confiance à son tour. Alors gare à celui qui le trahira !
Dans la même optique, il est aussi quelqu'un de très jaloux et de possessif qui ne supportera pas que l'on tourne autour de l'être aimé, sous peine de se prendre une grosse claque - et ça, c'est si on a de la chance.

Enfin, quand il est amoureux, et c'est très rare, il peut carrément devenir niais, mièvre et tout ce qu'on veut. Nouveau paradoxe.

Bref, Lawrence est un paradoxe à lui tout seul.
Parce que l'on aime tous se regarder dans un miroir


Lawrence mesure environ 1m82 et n'est pas très épais, même si on peut distinguer une fine musculature sous ses habits. Il est plutôt bien bâti, c'est le cas de le dire et puis, il peut manger tout ce qu'il veut, il ne prend aucun gramme. D'ailleurs, son poids, il s'en contrefiche et ignore totalement combien il pèse. Il se rapproche sans doute de la soixantaine de kilos, peut-être un peu plus. Ses cheveux sont blancs comme la neige. Etonnant pour quelqu'un d'aussi jeune. Du moins, en apparence. Car même s'il paraît avoir 25 ans, en réalité il en a 65. Néanmoins, il a toujours eu les cheveux blancs et les yeux rouges. On peut donc le qualifier d'albinos car sa peau est également sensible au soleil. Le rouge de ses yeux s'intensifie d'ailleurs lorsqu'il est en colère et que son côté démoniaque ressort.

Il a plusieurs piercings aux deux oreilles car oui, il aime les piercings et trouve que ça lui donne un genre. Côté vestimentaire, il porte souvent du noir de la tête aux pieds. C'est sa couleur préférée après tout et puis, elle fait ressortir la pâleur de sa peau, la blancheur de ses cheveux et le rouge de ses yeux. Souvent, les gens sont surpris, voire effrayés en le voyant pour la première fois et cet effet, il l'aime.
On le verra toujours avec des bandages autour du cou. Non pas qu'il soit blessé en permanence, non. C'est juste pour dissimuler les cicatrices d'une ancienne blessure que l'une de ses "proies" lui a faite un jour. Ce jour-là, il a d'ailleurs beaucoup saigné et a été fasciné par son propre sang. Il lui arrive d'ailleurs de se scarifier lorsqu'il n'a pas de victime sous la main et que la pulsion est trop forte.
Et toi qui te cache derrière le personnage, qui est tu ?


On te surnomme Chiisai Tenshi, tu as 28 ans, tu as choisis comme personnage d'avatar Heine Rammsteiner (Dogs: Bullets & Carnage), tu seras présent 7/7 j et pour terminer ce que tu penses du forum est YATTAAAA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

† Sweet Psychopath †


Messages : 770
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Lawrence Blackwood    Ven 12 Juil - 22:40
Auto-validation, yay ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lawrence Blackwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation : Peter Blackwood
» [Sondage] Jay Blackwood VS Dray Collins
» Fait tourner la beuh, maaaaan (8) [PV Heaven Blackwood]
» Les musiciens se rassemblent pour le mieux et pour le pire ! ( pv Hope Blackwood )
» Partage de musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark London ::  :: Un masque tu porteras :: Fiches Validées :: Scotland Yard-