Top Site


Votez pour nous toutes les deux heures ♥

Partagez | 
 

 Surya A. McAlistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

~ Comtesse exotique ~


Messages : 224
Date d'inscription : 11/07/2013
Localisation : Sûrement en balade

MessageSujet: Surya A. McAlistair    Jeu 11 Juil - 20:25

Qui suis-je ? Voilà une bonne question. Je m'appelle Surya McAlistair, j'ai 19 ans, je suis anglaise, né en Inde. Aujourd'hui je suis une Noble, et mon rang/métier est Représentante de la duchesse d'Holstein et Comtesse de Kentshire. Du point de vue de la race je suis une humaine. Sinon, je suis célibataire et puisque tu es si curieux sache que je suis hétérosexuelle.
.
Tu n'es toujours pas satisfait ? Tu veux en savoir plus ?



    ◘ Je suis plutôt calme...
    ◘ ... et puis je suis très curieuse aussi...
    ◘ Ah et j'ai une sacrée force !
    ◘ J'aime la nourriture épicée
    ◘ Père biologique: néerlandais
    ◘ Je déteste les cirques qui utilisent des animaux


Parce que l'on a tous une histoire


Vous devez vous demander... ce que c'est que cette histoire ?

Comment Surya à pu devenir comtesse ?


Une naissance douloureuse...
Enfance : 0 à 9 ans

Surya, est née en Inde en 1868, il y a de cela dix-neuf ans. Officiellement, c’est une jeune fille née dans la famille Rajkumar, faisant partie de la caste des Vaisya, la troisième caste. Cette caste est celle des « agriculteurs » et des artisans, ceux qui occupent le commerce dit-on généralement.Très jeune Surya a été initiée à ces pratiques. Le travail de la terre étant pénible, elle se trouva bien vite plus douée pour s’occuper des vaches sacrées. Elle fait partie de ces survivantes, qui n'ont pas été tuées à la naissance... tout simplement parce que son père était néerlandais.

Les règles sont très complexes en Inde, aussi Surya a très vite pu voir que la vie serait difficile, notamment pour les femmes... mais pire encore pour une bâtarde. Comme dit précédemment, le père de Surya était néerlandais: d'où son teint plus clair que les autres indiennes et ses yeux verts. Sa mère, est une pure indienne, mais ne supportant pas vraiment l'idée ou la vue, d'un enfant métissé, elle préféra abandonner ce bébé. Quant à son père, Jeroen, ne pouvant se permettre de la ramener au pays, il paya une famille pour s'occuper d'elle: les Rajkumar.


Comme dit plus tôt, les Vaisyas sont généralement la classe du commerce. Et parmi leurs devoirs religieux il y a l’étude du Véda, qui est interdite aux filles ; Surya aurait beaucoup aimé l’étudier, ne serait-ce qu’un peu… Elle ne voulait pas être comme toutes ces filles, qui obéissaient sagement… Quel était ce destin horrible ? Entre le rite du sathi, la prostitution, la dépendance à un « mâle »... non elle ne voulait pas d’une vie comme ça. 

Un tabou monstre ? Non, mais Surya refusait une vie dictée par les hommes et les règles ennuyeuses.


Le Temple de la Liberté: Singes et Tigre...
Enfance : 10 - 12 ans


Quand elle ne s’occupe pas des vaches sacrées ou des autres travaux de la maison, Surya préfère jouer dans les arbres et agir comme un petit garçon. D'ailleurs certains on même cru que s'en était un. Pour cela, elle s’éloigne très souvent de chez elle, car si ça s’apprenait sa famille aurait honte... Ce n'est pas comme si elle était fille unique, elle avait trois demi-frères. Mais disons que le patriarche des Rajkumar, avide de "richesses", aurait préféré un autre garçon. Surya s’en voulait à elle-même parfois, elle aurait voulu être garçon, mais était-ce de sa faute, si elle était née ainsi ?

Fort heureusement, Surya jouait sur un site désertique, un ancien temple d’Hanuman, où vivait des singes. Une colonie de macaques y a élu domicile, depuis plusieurs années maintenant. Là au moins Surya ne risquait rien de la part des animaux. C’était tellement plus simple et puis elle savait bien que si elle disparaissait… personne ne s’en soucierait. Ça ferait de la place et ça reviendrait moins cher, c’est tout.  

Mais la rencontre la plus belle pour Surya fut avec Mohan… A l’époque elle avait douze ans. Sans lui, Surya ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Alors qu'elle était au temple d’Hanuman, allongée sur le sol pour faire la sieste, quelque chose vint lui chatouiller la tempe. Pensant à un des singes, elle ne réagit pas au début, mais la pression se faisant de plus en plus forte, elle ouvrit les yeux pour se retrouver face à… un tigre.

D’abord surprise, effrayée et intimidée, Surya ne bougea pas, retenant son cri de surprise en plaquant sa main sur sa bouche. Le tigre reniflait ses longs cheveux noirs, se demandant certainement ce que c’était. C’est la première fois que Surya en voyait un de près et dans les parages… était-ce la faim qui l’avait amené jusqu’ici ? Quoi qu’il en soit, Surya se risqua à lever doucement la main vers le félin, pour le toucher. Bien évidemment, il refusa de se laisser approcher et préféra fuir.

Vous me direz, que c'est d'un classique, un banal et voir même d'un irréalisable déjà vu... mais pourtant c'est probable.

Quelques semaines plus tard, elle le croisa à nouveau et de fil en aiguille, ils se rapprochèrent. Surya l’avait surnommé "Mohan". Si la sieste avec un animal de cette taille est confortable, les jeux étaient  assez délicats. Surya ne refusait jamais de jouer avec Mohan, qui était encore jeune. Avec ça, elle développa une force impressionnante : Jouer avec un animal de cette envergure, lui avait donné des bras d’acier ! Mais également pas mal de griffures et quelques morsures... et puis bon en Inde on privilégie le garçon à la fille pendant les soins.



« Je te hais, ma tendre "fille" »
Fin de l'enfance : 12-13 ans

« Il est temps pour toi de quitter cette famille ! »

Ah ce discours qu'elle redoutait tant...

Son "père" la détestait vraiment, lui qui voulait un autre fils... et qui devait supporter la vue d'une fille, d'une bâtarde qui plus est. Surya était assise devant cet homme, l'écoutant sans vraiment l'écouter. Un mariage... non pas ça, ça signerait son arrêt de mort. Tellement de filles mourraient à cause de ça, a cause d'une dot insuffisante ou au décès de leur époux. Être traitée comme une simple... « femelle » ? Non jamais elle ne vivrait comme ça.

« Mais je ne veux pas quitter cette famille. »

« Tu oses discuter Surya ?! »

« Non, mais... »

« Silence ! De toute façon j'ai déjà choisi ton mari ! »

« Mais je... je ne veux pas épouser un inconnu ! »

Son "père" n'attendit pas plus longtemps, pour la gifler :

« Estimes-toi heureuse que quelqu'un t'élèves et qu'un autre veuille de toi ! » 

Elle ne pouvait rien dire, il avait raison... dommage. Cet homme était violent et colérique, malgré ses quelques instants de tolérance. Et il n'hésiterait pas à débarrasser la famille de cette chose ! Et ce, par tout les moyens... 

Surya aurait treize ans dans quelques jours.




La Laideur britannique et le coucher du soleil
Adolescence : 15 ans

Surya détestait les anglais, plus encore ceux présents en Inde. Ils étaient si prétentieux, si étranges, hautains et superficiels… Ils exploitaient sa terre natale pour un bénéfice dont elle ignorait la signification. Plusieurs fois elle avait préférée se cacher, plutôt que de parler à un anglais. Mais la pire des choses que les anglais pouvaient faire… c’était chasser.

Elle savait que ces étrangers étaient amateurs de beau trophée de chasse. Et le plus beau des trophées en Inde ce n’était pas… le tigre ? Surya avait quinze ans , ce jour là, une chasse avait lieue en forêt. Elle avait abandonnée son devoir et tout le reste pour cacher Mohan. Elle préférait être frappée par son père, abandonnée, déchue, reniée, ignorée, plutôt que de voir Mohan mort. 

Au final, elle retrouva l'animal, celui-ci était dans les ruines d’un couloir à fixer cet homme, pointant un fusil sur lui. Surya n’en croyait pas ses yeux, elle  se hâta de jeter une pierre sur le chasseur et sauter dans son dos, pour faire dévier la trajectoire de la balle. Celle-ci ricocha sur un mur et s’incrusta dans une colonne. Le bruit fit fuir le tigre et Surya utilisait tout ce qu’elle pouvait : ses dents, ses ongles, sa voix, ses coudes, ses poings, tout pour blesser le chasseur. Voyant sa proie fuir, le chasseur pesta contre la jeune fille :

« Tu vas me lâcher, sale petite sauvageonne !? »

Il donna un coup de crosse au visage de Surya, qui relâcha bien malgré elle cet homme. Sonnée l’espace d’un instant, elle essayait de reprendre ses esprits le plus vite possible. Une masse orangée vint s’abattre à côté d’elle, dans un rugissement sourd. Elle sursauta en laissant un cri de surprise lui échapper, c’était Mohan qui venait de se jeter sur le chasseur. Celui-ci était plaqué sur le ventre à gémir. Surya s’empara du fusil et s’enfuit dans la jungle, ce minable anglais ne pourrait rien face à Mohan, sans arme. Mais c’était sans compter, que ces anglais étaient plein de vices… c’est à l’arme blanche qu’il prit la vie du si bel animal. En entendant ce rugissement de douleur, Surya fit volte face, ses yeux reflétant une horreur intense. Elle retourna sur ses pas, pour trouver Mohan couché sur le côté. La jeune Vaisya en laissa tomber le fusil et se jeta sur le corps du félin.

« Mohan !!! »

Elle ne pouvait y croire, elle versait des larmes sur la magnifique robe flamboyante du tigre… L’anglais derrière elle, réajustait ses vêtements et sa coiffure, récupérant son fusil. 

« Eh bien… cette chasse aura été un vrai plaisir, ça m’a donné du fil à retordre, mais quel trophée. Il fera une magnifique peau dans mon salon, mes invités seront émerveillés de voir ton ami sur le mur ou le sol de ma demeure. »

Surya cessait de pleurer, haletant bruyamment au bord de la folie. Elle posa délicatement ses doigts sur le manche de l’arme et les resserra dessus. Elle se mordit la lèvre et en entendant les murmures obscènes de cet aristocrate… Qui était-il pour avoir prit la vie de Mohan ? Qui était-il pour avoir oser lui prendre le seul bonheur de ce monde ? C'est comme si elle disparaissait, quelque chose venait d'être déchiré en elle. L'espace d'un instant, c'est son corps qui s'anima de lui-même : elle poussa un grognement bestial et retira le couteau pour trancher le corps de l’anglais. Est-ce que Surya comptait réellement le tuer ? Pas sûr, elle aurait voulut le blesser, mais s'il mourrait, elle ne regretterait pas son geste. 

Là, Mohan bougea lentement, gémissant doucement. Surya eu un peu d’espoir, le tigre se releva et se retira dans la jungle, suivit de la Vaisya. Il voulait mourir quelque part… et Surya l’aiderait à aller jusque là-bas.

Comme seul souvenir, Surya prit des poils de sa somptueuse robe de feu et les mit dans un tout petit sachet brun, qu’elle porte constamment sur elle. Sans Mohan elle n’aurait jamais connu une certaine joie de vivre… sans lui elle n’aurait pu connaître le repos, elle n’aurait jamais pris de recul sur cette vie et elle espérait sincèrement qu’il ne lui en voulait pas, d’avoir été humaine… et que comme elle, il ne l’oublie pas.


Adieu, Indes Infernales...
Adolescence : 15 ans

Plus rien ne la retenait ici… elle voulait partir, mais où ? Pour faire quoi ? Elle ne savait que danser et s’occuper des vaches… Alors qu’elle emmenait de l’eau dans une jarre sur sa tête, elle entendit une conversation pour le moins inquiétante :

« Vous savez ce qu’on raconte ? Un homme anglais a été sauvagement attaqué dans la forêt, une vraie sauvage ! Elle aurait tenté de lui trancher la gorge et si un villageois n’était pas arrivé à temps, après avoir entendu des cris effrayants, l’anglais serait mort. »

« C’est vrai, j’ai moi aussi entendu ces cris effrayants il y a des lunes. J’ai pensé à un animal qui se faisait dévorer… mais s’il y a quelqu’un d’aussi monstrueux dans la forêt, il faut à tout prix qu’on évite d’y aller. »

« Ou alors on le traque… peut-être que si on offre une récompense pour ce fou, quelqu’un nous l’amènera ? »

Cet anglais était encore vivant ? Après avoir eu une blessure aussi grave ? Quel idiot le paysan qui l’avait aidé ! Si on apprenait que c’était elle, cette furie ce soir là… qu’est-ce que ça serait pour les Rajkumar ? Surya le découvrit bien vite. L’appât du gain était incroyablement fort et elle avait très vite été vendue par son père, aidé d'un témoin qui aurait vu Surya couverte de sang près de la montagne...

Ça y est il avait enfin réussit à débarrasser la famille de ce déchet humain qu'était cette bâtarde inutile ? C’est une nuit, au temple d’Hanuman qu’on l’attrapa. De cette petite foule de traître, sortit un homme. Surya afficha un air surpris, redoublant de rage. Cet anglais… ce maudit anglais, avec un bandage, était toujours en Inde ? Les bras croisés, affichant un air plus que satisfait :

« Comme on se retrouve, petite sauvageonne… »

« Vous… Je vous croyais entouré de charognards ! »

« J’ai bien cru que la mort venait me chercher, moi aussi… mais fort heureusement on m’a soigné à temps. »

« Les vautours n’auraient même pas voulut de votre carcasse ! »

Il se pencha sur elle, se saisissant de son menton sans aucune douceur, pour éclairer son visage avec les torches :

« Hum… je n’avais pas vu un si joli visage ce jour-là. Si tu acceptes de t’assagir et de venir avec moi, et ta famille aura beaucoup d'argent. Je dois rentrer au pays pour quelques petites choses à régler, là-bas au moins on t’apprendra les bonnes manières.»

L’indienne lui cracha au visage: jamais elle n'aiderait cette famille. Par la suite, Surya fut condamnée à dix coups de fouet. La morsure du fouet était insoutenable, mais elle ne pleurerait pas, pas devant eux, pas alors que Mohan était mort en silence. Les coups semblaient redoubler à chaque fois, ils semblaient être interminables et Surya se demandait s’il y aurait une fin à ce supplice... Et comme tout à une fin, quand la torture fut terminée, l'anglais emmena Surya avec lui. Sûrement pour en faire un jouet au début ou tout simplement pour exposer la jeune indienne comme poupée de collection en Angleterre ? Une chose est sûre, Surya était suffisamment envahie par la rage, pour souhaiter la mort de son "père", de cet anglais, de ce village qui la rejetait...


L'aube ou le crépuscule ?
Adolescence : 16 ans.


Surya avait réussit à apprendre une partie de l'anglais. Mais en tout cas, l'aristocrate ne parvint pas à faire ce qu'il voulait d'elle et il ne tarda pas à s'en débarrasser, a son tour. Le voyage jusqu'en France, avait été vraiment pénible pour Surya. C'était long et c'était la première fois qu'elle montait sur un navire.  Mais une fois arrivée en France, tout s'enchaîna très vite.

Peu de temps après être arrivée sur les côtes françaises, elle chercha à fausser compagnie à l'anglais. Pour cela elle s'était recouverte d'une étoffe brune et essayait de quitter le port.  Malheureusement loin d'être discrète, de par sa couleur de peau et la longueur de ses cheveux, Surya est vite retrouvée par l'aristocrate.  Quelques semaines plus tard, alors que le voyage pour l'Angleterre continuait par voie terrestre, ils font la rencontre de marchands danois, venus d'une colonie américaine.

L'anglais, vit là une bonne occasion de se débarrasser de son fardeau.

«Tu as de la chance, que je ne te vende pas à un cirque !»

La jeune fille ne comprenait pas tout les mots anglais, pendant le marchandage, mais elle avait bien comprit que ce misérable l'avait vendue. Elle ne s'emporta pas, Surya comprenait qu'elle était dans une situation délicate et qu'elle ne pourrait pas agir comme elle voulait, tant qu'elle ne serait pas sûre d'elle... autant rester calme et chercher une solution.

Heureusement, les danois se trouvaient être assez gentils, quoi qu'un peu pervers parfois, mais fort amusants. Ils se rendaient en Allemagne, pour vendre le reste de leur marchandise (notamment de la nourriture, des bijoux et des peaux) avant de rentrer au Danemark.  Ils restèrent plusieurs jours ensemble, apprenant quelques mots danois et allemands à Surya. Les marchands essayèrent d'expliquer à la jeune fille, qu'ils ne pourraient pas la garder avec eux, mais ils lui promettaient de l'aider.

Arrivés en Allemagne, Surya attirait les curieux, mais personne n'osait vraiment s'engager avec elle.  C'est en chemin pour le Danemark, que l'un des marchands eu une idée: ils présentèrent Surya à une foire aux domestiques, au nord du pays. La jeune fille ne comprenait rien, absolument rien de ce qu'il se passait. Elle espérait sincèrement ne pas être envoyée de maison en maison... ça serait aussi pénible que ce voyage qui l'avait épuisé.

Finalement, l'année qui arriva fut reposante pour Surya : Elle fut embauchée par la famille Von Schwarzerhund. Cette famille dirige le duché de Holstein, au nord de l'Allemagne.  Les travaux étaient bien différents de ce qu'elle avait connu en Inde. Être domestique ici, était une chose vraiment aisée. Elle avait dû apprendre le travail auprès des autres femmes de chambres et servantes, mais elle se débrouilla assez bien. Le plus difficile en entrant ici était la langue allemande.

La duchesse était une femme âgée, peut-être soixante-dix ans, mais très cultivée, parlant couramment l'anglais et quatre autres langues. Elle était bien intriguée par Surya, son vêtement rouge, sa couleur de peau, son étrange bindi... Elle éprouva rapidement de l'affection pour elle et ordonna qu'on lui apprenne l'allemand, quand elle ne travaillait pas. Surya se découvrait une certaine passion pour apprendre les langues, aussi difficiles soient-elles. De plus, elle apprenait enfin à lire et à écrire : un rêve qu'elle réalise enfin.

La noblesse allemande l'intriguait et c'est sans trop de difficulté, que Surya commença à oublier l'Inde.


Retour vers le futur...
Fin de l'adolescence : 18 ans

Plus le temps passait et plus la duchesse s'attachait à Surya. Bien sure, la jeune fille ne savait toujours pas parler un allemand parfait, mais elle se débrouillait assez bien. Elle n'était quasiment plus une domestique à présent, mais plutôt une dame de compagnie de la duchesse... on pouvait même dire qu'elle la considérait comme sa fille adoptive. Elle était trop vieille pour voyager, aussi elle avait de nombreuses fois demandé à Surya de lui raconter comment était l'Inde.  Oh bien sure, la duchesse avait bien des enfants, mais ses filles étaient mariées dans d'autres pays et ses fils à l'armée.  

Le duc d'Holstein, avait des parents en Angleterre, plutôt bien placé dont son cousin, le comte de Kentshire. Étant dans l'incapacité de trop voyager et en raison de la guerre qui arrivait entre la Prusse et l'Autriche, la duchesse choisit d'envoyer Surya en Angleterre pour étudier l'anglais, la gestion, les arts, la littérature, le droit et d'autres matières de bonne famille. C'est aidée du duc Alexander, petit-fils de la duchesse, que la jeune indienne part pour l'Angleterre.

Là-bas, elle prit le nom de famille McAlistair, le nom du comte de Kentshire (Il était un grand fêtard et lui laissant le titre de comtesse, quand ça l'arrangeait le plus) pour mieux s'intégrer en Angleterre. On lui donne le prénom de Alice également.

Parfois, elle se demande comment est l'Inde depuis qu'elle est partie.

Elle se demande comment se porte sa petite colonie de macaque.

Enfin, même si physiquement et peut-être un peu mentalement, elle avait changée...

Surya restait au fond la même.
Parce que l'on a tous son caractère


Surya est physiquement, une jeune femme plus ou moins rêveuse, calme et douce. Et vous ne vous y trompez pas en pensant cela. La jeune bergère qu’elle était, est effectivement d’une nature pacifiste mais aussi terriblement lunatique. D’un naturel assez méfiant, Surya se réfugie beaucoup loin des autres… il s'agirait là des restes de sa vie en Inde.

La jeune femme apprécie la compagnie de la nature, préférant cent fois écouter l’eau d’un ruisseau et le chant des oiseaux que les rumeurs et les bruits de la ville. Surya semble être assez timide dans certaines situations. Malgré tout, c'est une jeune fille légèrement ambitieuse et a parfois du mal à faire ses choix. Elle aime rester discrète mais ce n’est pas chose aisée lorsque l'on est une étrangère. Disons qu’elle n’était pas vraiment faite pour être discrète. Elle a apprit à garder certaines émotions et sentiments à l’écart pour ne laisser paraître que ce qui lui semble utile à l’instant.

Lorsqu’elle rit, elle émet un rire des plus cristallins, justifiant sa voix assez petite. Surya apprécie les ballades dans les jardins, elle adore feuilleter les livres même si elle ne sait pas encore très bien lire, elle aime beaucoup les animaux ayant passé son enfance avec eux: en particulier avec les animaux exotiques, mais tout les animaux sont ses amis pour ainsi dire. Surya est toujours avide de connaissance, elle adore apprendre et découvrir beaucoup de choses, ce qui lui a permit d'apprendre l'allemand et l'anglais, ainsi que quelques mots de français. Elle ne s’arrête jamais, elle a autant d’énergie qu’un enfant.

Surya à tout de même apprit à se calmer et s'assagir en Allemagne, pouvant devenir très sérieuse et assez studieuse, quand il le faut. Elle sait se comporter comme une lady, avec ceux qui osent l'approcher. Cependant, elle s’ennuie facilement et rapidement, elle se lasse plus ou moins vite de certaines choses. Elle adore danser et même si elle représente une certaine noblesse, cela n'empêche pas à Surya de retourner à ses « racines », le temps de décompresser.
Parce que l'on aime tous se regarder dans un miroir


Surya est une jeune fille, grande, mince et souple. N'oublions pas ses origines néerlandaise, en plus de la caste Vaishya, qui, même si elle n'est pas la plus importante, n'est pas non plus la dernière. Elle a un visage lisse, ayant une petite forme ovale au teint qui se veut de nature plutôt bronzée, même si elle a hérité d'une couleur un peu plus claire que les autres.

Physiologiquement, Surya a un visage neutre, ni vraiment souriante, ni vraiment triste, son visage ne prend des mimiques gaies, tristes, froides ou souriantes, seulement lorsqu'elle ressent une de ses émotions... mais s'il fallait vraiment détailler, le visage de Surya, il a souvent l'air légèrement triste quand elle ne ressent rien de particulier. Elle a de longs cheveux bruns foncé, parfois ils tirent sur le noir. Caché par ses longues mèches noires, son front est assez court, portant anciennement un bindi, et ses yeux vifs arborent une belle couleur d'un vert de jade, hérités par son père biologique. Son nez est petit et légèrement pointu, sa bouche est mince et petite, tandis que son menton est légèrement pointu.

Ses épaules sont légèrement étroites, précédent de longs bras minces, mais qui se veulent plein de force. Ses mains sont douces et fines, longtemps habituées à ne rien manipuler de plus qu'un bâton ou les pis d'une vache. Elle a une poitrine ferme, légèrement petite. Sa taille est fine et ses hanches tout aussi étroites que les épaules, n'entachent en rien sa silhouette. Surya a de longues jambes fermes et fines, après tout, Surya passe le plus clair de son temps à marcher. Elle a une démarche énergique, qui est devenue de plus en plus gracieuse avec le temps.

Elle a porté pendant très longtemps un sari rouge, qu'elle avait elle-même cousu. Venant d'un pays plutôt chaud, Surya aime être à l'aise dans ses vêtements, et que ceux-ci soient légers. Cependant, en arrivant en Allemagne, elle a apprit à porter une robe occidentale, de servante ou femme de chambre, puis des robes un peu plus raffinées par la suite. Elle n'aime pas vraiment ce corset, ni ces couches de vêtements sous la robe, ou même ces chaussures... mais Surya a apprit à les supporter.

En petite manie désagréable, Surya à la fâcheuse tendance à se mordiller les lèvres ou les doigts, quand elle est stressée.

Et toi qui te cache derrière le personnage, qui est tu ?


On te surnomme Sera, tu as 23 ans, tu as choisis comme personnage d'avatar un personnage original, mais les petites images sont de mon propre personnage, tu seras présent 4 à 6/7 j et pour terminer ce que tu penses du forum est vide pour l'instant, mais j'espère qu'il sera plein de génialité !


Dernière édition par Surya A. McAlistair le Ven 26 Juil - 20:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

† Sweet Psychopath †


Messages : 770
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Surya A. McAlistair    Ven 12 Juil - 0:48
Surya \o

Bienvenue sur ce nouveau forum ! Et bon courage pour la suite de ta fifiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

~ Comtesse exotique ~


Messages : 224
Date d'inscription : 11/07/2013
Localisation : Sûrement en balade

MessageSujet: Re: Surya A. McAlistair    Ven 26 Juil - 20:06
Voilà je crois que c'est fini !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

† Sweet Psychopath †


Messages : 770
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Surya A. McAlistair    Sam 27 Juil - 11:44
Parfait ! Tu es validée ^.^





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Surya A. McAlistair    
Revenir en haut Aller en bas
 

Surya A. McAlistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark London :: Fiches abandonnées-