Top Site


Votez pour nous toutes les deux heures ♥

Partagez | 
 

 Ian O'neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 20:51
Ian O'Neil

Feat. Len Kagamine


Qui suis-je ? Voilà une bonne question. Je m'appelle Ian O'Neil, j'ai 17 ans. Je suis Irlandais, né(e) en Irlande (no shit sherlock). Aujourd'hui je suis un(e) civil membre du Noah's Ark, et mon rang/métier est lanceur de couteaux. Du point de vue de la race je suis un(e) humain. Sinon, je suis célibataire et puisque tu es si curieux, sache que je suis hétéro.



More about

"Everything is free if you run fast enough"


◘ Un oeil en moins. Un de perdu, dix de retrouvé !
◘ Il ne fait pas confiance à tout ce qui a deux yeux.
◘ La seule chose qui ne le fait pas tomber dans le nihilisme le plus total est sa superstition. Il a besoin de vérifier sa chance. Pour cela, il joue à pile ou face : Lorsqu'il se trompe, il a tendance à appréhender les évènements.
◘ Mais promettez lui les bonnes choses et il sera aussi influençable qu'un boxeur corrompu.
◘ Irlandais et fier de l'être... Sauf pour son accent.
◘ Son ancien pays lui manque.
◘ Le rêve Londonien, sa plus grand désillusion.
◘ Léger appétit, sommeil léger...
◘ Lourd passé.
◘ Fait partie du "mauvais" coté du Noah's Ark, contre son gré.
◘ 21 Janvier, l'anniversaire d'Ian.


What do you see in your mirror ?

"They've got more fucking monster in the Great Loch Ness than they've got the likes of me"


300 mots minimum

Des cheveux châtains mi longs un poil décoiffés, un œil vert flamboyant accentué par un regard perçant, voilà ce qui démarque physiquement le plus Ian de n'importe quel autre adolescent de son age... Et son accoutrement fait le reste. Ses vêtements habituels, bien qu'un peu courts pour lui, lui vont à ravir grâce à sa taille fine, presque squelettique.

Dans la vie courante, ses vêtements sont des assemblages de tissus usés qu'il a cousu ensemble, des accoutrements trouvés ou des habits offerts par une œuvre charitable. Il s'affuble aussi d'un "chapeau gavroche" lui permettant de ne pas avoir à s'en faire pour l'état de ses cheveux. En toute occasion, il garde aussi ses couteaux sur lui ainsi qu'un médaillon autour du cou : Légué par sa famille, celui-ci représente un trèfle à trois feuilles; l'emblème de son pays natal. Il s'agit entre autre de son porte-bonheur personnel

Sur scène, c'est à l'extravagance que son accoutrement fait place : Vêtements colorés, plumes dans les cheveux... Ses costumes appartiennent au cirque et sont donc d'une meilleure qualité que ses vêtements de tous les jours, mais à cela il rajoute sa touche personnelle : Une note de musique autour du dernier œil qu'il lui reste.

Seul un accessoire ne change pas, quoi qu'il porte : Il porte en effet un cache œil sur celui manquant. Parfois noir lorsqu'il retrouve ses haillons de tous les jours, parfois un peu plus stylisé lorsqu'il se trouve sur scène. Cela ne lui permet pas uniquement de cacher la blessure, mais aussi de permettre à l'œil, hors d'usage et dont la paupière est littéralement arrachée, de ne pas s'infecter davantage. Malgré tout, le mal a été fait : Il lui arrive de saigner sporadiquement de l'oeil, ressemblant trait pour trait à une "larme de sang" qui ne dure généralement pas bien longtemps.



Because everyone is different...

"To all of you fine dandies, so proud, so cock-sure, prancing about with your heads full of eyeballs..."


Bien qu'un peu impulsif par moments, Ian n'est pas un adolescent bien méchant, mais dont l'innocence a été mise à rude épreuve. Dans un monde où la morale n'est régie que par les plus riches. Est ce que c'est éthique de voler pour manger ? Probablement. Est ce que c'est éthique de voler les cadavres pour survivre ? Les gens le font bien sur les vivants, pourquoi pas dans ce cas ? Son code moral bien particulier peut facilement s'expliquer : En plus d'avoir vécu des périodes traumatisantes, Ian n'a aucune culture. Il ne sait pas lire, pas écrire, n'a jamais appris à jouer d'un instrument, ne sait pas se battre, et la seule chose qui se dégage de ses discours est son fort accent Irlandais qu'il cache tant bien que mal. La seule qualité qui s'en dégage est son envie de sortir de cette ignorance, et d'en apprendre un peu plus sur les choses qui l'entourent.

Rancunier à souhait, la loi du Talion "œil pour œil, dent pour dent" s'applique parfaitement pour lui, et ne manquera pas de prendre sa revanche 2 jours ou 6 ans plus tard avec tout autant de saveur...

Enfin, Ian a été élevé dans une famille catholique très croyante mais il est athée, bien qu'il le cache au yeux de tous. A vrai dire, le principe même de dieu, d'entité supérieure le dépasse complètement au point qu'il ne cherche pas à comprendre : "La seule hiérarchie qui existe dans ce monde, c'est la hiérarchie des gens.". Une sorte de théorie de Marx sur pattes, croyant à la théorie des prolétaires.. Mais à sa manière : Il cherche à justifier ces classes.

Il n'existe que très peu de choses dont Ian a vraiment peur. Certes, beaucoup de choses peuvent l'inquiéter tels que les mauvais recoins, les individus un peu trop louches ou les rats... Mais il n'a que très peu de réelles phobies si ce n'est la "scoumoune" et le pouvoir, qu'il considère tous deux comme "un virus dont on ne peut plus se détacher une fois qu'on l'a attrapé"





Once upon a time...

"... Lemme tell ya'll the tale of the Irish cyclop"


Les temps étaient durs, en Irlande. Beaucoup de mes amis avaient suivis leurs familles et étaient partis sur la nouvelle terre, l'Amérique. Mes parents avaient, quant à eux, choisis de partir en Angleterre, à contre-coeur. Là bas, on était mal vu et c'était réciproque : Les Irlandais et les Anglais, une grande histoire d'amour...

Mais je pense qu'il vaut mieux que je me présente avant tout ! Mon nom est Ian O'Neil, ou Ian Keith Ronnie Mick O'neil si vous voulez connaître tous mes prénoms. Je suis né et ai vécu la plus grande partie de ma jeunesse dans le Nord de l'Irlande, dans la ville de Swords, à l'intérieur du comté de Dublin. Comme vous l'aviez surement compris, je suis parti m'installer en Angleterre avec mon père et ma soeur, dans l'espoir de découvrir le "rêve Anglais". Nous n'avions pas d'autre choix. La Grande Famine n'était vieille que d'une trentaine d'année, et l'incident de Ballinglass qui s'en suivi les avaient convaincus que personne n'était capable de se protéger de la pauvreté et des Anglais. Alors, "si tu ne peux battre ton ennemi, rejoins-le."

C'est ce qu'on a fait. On est partis s'installer à Londres, dans un quartier peuplé de gens comme nous. Il faut dire qu'on a pas manqué de grand chose, et malgré le fait que nous étions plutôt mal vus, les rumeurs circulaient qu'il valait mieux rester ici plutôt que retourner en Irlande. De toute manière, j'étais encore trop jeune pour comprendre tout ça.
Mes parents travaillaient d'arrache-pied. A ce moment, je ne savais pas ce qu'ils faisaient, mais ils partaient tôt le matin pour revenir tard le soir. En vrai, on ne les voyait jamais quand le soleil se montrait. Une fois rentrés, ils tentaient de nous enseigner quelques choses : La lecture, l'écriture... Mais finissaient par s'assoupir dans la demi-heure. Je n'ai pas bénéficié de la meilleure éducation, c'est vrai, mais on fait avec. Mes journées, je les passais avec les autres enfants. Des graines de brigand à bien y penser. Ils avaient mon âge mais avaient déjà accès à leurs propres armes blanches. C'est un peu grâce à eux que je me suis habitué au danger. Ils ont toujours été amicaux, même si je les préféraient à une distance acceptable de ma soeur.
C'est avec eux que j'ai grandis. La plupart sont en prison à l'heure où je vous parle, ou probablement morts, la différence est mince.

C'est à partir de 16 ans que les choses ont vraiment commencées à bouger. Nous avions maintenant l'age pour travailler, ma soeur et moi, et une revenu supplémentaire ne risquait pas de nous faire du mal. Une chance pour l'époque, les tâches ingrates ne manquaient pas à Londres : Porter des caisses d'un coin à un autre dans un entrepot fut ainsi notre quotidien pour l'équivalent d'une demi année. Un travail fatiguant, mais qui avait le mérite de nous faire nous endormir plus vite le soir.
Puis, ce qui devait arriver arriva.

Les locaux où on travaillait n'étaient pas les endroits les plus sécurisés qu'ils soient. A vrai dire, ils abritaient généralement uniquement des travailleurs clandestins, le genre qui n'a pas le choix et qui est payé une misère. C'est ce qui se passait pour nous. Un accident qui aurait pû être évité, quz disaient les crieurs. "Un feu qui se déclenche et qui se répand comme une trainée de poudre". "Le feu a atteint les poutres du bâtiments à une vitesse fulgurante". "Par chance, on ne déplore que très peu de victimes parmi les employés". Quelque chose comme ça.

C'est au travers les crieurs de journaux que j'ai compris pourquoi nos parents n'étaient pas rentrés ce soir là.
Ce qui nous laissait, moi et ma sœur, seuls. Les choses ne se sont pas  arrangées.

Il fallait tout continuer, et redoubler d'effort. Le travail n'était pas qu'illégal, épuisant et dangereux. Je ne m'étais jamais demandé ce qu'il y avait exactement dans ces cartons qu'on portait, il faut croire que je n'allais pas tarder à m'en rendre compte lorsqu'une dizaine de gorilles masqués nous sautèrent dessus, moi et quelques autres compagnons d'infortune portant eux aussi leurs fardeaux, au détour d'une ruelle trop sombre ou peut être simplement trop dangereuse. Personne ne vint nous aider lorsque les lascars brandirent leurs opinels, ni même lorsque ceux-ci décidèrent que la discussion était déjà close, et, avant même que je ne puisse voir l'éclat de la lame, je m'effondrais violemment sur le sol, lâchant la caisse. Des kilos de matière marron à la texture granuleuse s'échappant du bois brisée fut la dernière chose que je pus voir avant de sombrer dans l'inconscience, attendant que quelqu'un ait la bonté de m'achever.

Ce qui n'arriva pas.

Je me réveillai dans une demeure insalubre, qui s'avéra être celle d'un médecin de fortune ainsi que l'homme qui avait réussi à sauver ma vie, ou tout du moins reporter l'inévitable. J'étais devenu une bombe à retardement; La lame, m'ayant touchée à l'œil, n'avait probablement pas été traitée : Cet œil n'allait non seulement plus me servir, mais il allait finir par s'infecter, jour après jour, mois après mois. A quel point ? Jusqu'à quand ?
Autant dire que cela venait de réduire mon espérance de vie déjà plutôt au ras des pâquerettes.
Je réussis au moins à survivre quelques mois supplémentaires. Jusqu'à aujourd'hui. Le 21 Janvier pour être exact. C'était son anniversaire, et c'était aussi le mien. Pour fêter ça et pour oublier ce nous avions dù traverser, on avait décidé de passer la journée ensemble. Quelque chose que nous n'avions pas fais depuis des mois : Nous n'avions plus de véritable toit, la nourriture ne se trouvait que du jour au lendemain, et faire la manche était devenu notre première maigre source de revenu. Mais quelque chose ne se passa pas comme prévu. Ou tout du moins, ce qui devait arriver finit par arriver. Je ne sais pas ce qui a déclenché la dispute, mais le mal avait déjà été fait.
Tout ce qui avait besoin de sortir sortait.
Beaucoup de cris, des deux cotés. Des larmes. Peut être même du sang. Des mots qui auraient dû être regrettés avant même d'être prononcés. Je repris mes esprits dehors. J'avais eu besoin de prendre l'air malgré mon esprit encore embrouillé par la colère et la confusion. Le soleil était déjà en train de se coucher lorsque je passai aux alentours d'une bâtisse que je n'avais encore jamais vu dans les environs, un homme me fit une offre. Une offre que je ne pouvais décemment pas refuser et qui allait régler tous nos problèmes, j'en étais persuadé. Je me précipitai alors retrouver ma sœur, lui dire que j'étais désolé pour tout ce qu'il venait de se passer, que les choses allaient désormais être différentes... Mais c'était déjà trop tard. Je savais que son sourire quotidien cachait une douleur qui la rongeait autant que celle qui me rongeait physiquement.

Sa main encore chaude tenait encore la lame ensanglantée qui lui avait permis de s'ouvrir le poignet.

Je me suis enfui de ce lieu de malheur, et je n'y retournerais probablement plus. Je me force à ne pas m'en vouloir. En vouloir a quelqu'un d'autre est beaucoup plus simple. J'avais décidé, peut être par pure folie ou pour fixer un but à une vie qui n'en avait plus, de retrouver chacune des personnes qui nous avais fait progressivement sombrer, et qui sait, peut être les tuer.
L'avenir me souriait désormais, mais je n'avais jamais été aussi inquiété par un tel sourire.



Behind the Mask

"It's a-me, Clemi !"


On te surnomme Clemi et tu as 19 ans. Tu seras présent [6/7 j]. Pour terminer, ce que tu penses du forum est vraiment beau, mais je me ferais un avis plus constructif au fur et à mesure.


Dernière édition par Ian O'Neil le Ven 5 Sep - 13:00, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Les Lames de l'Expiation ✟


Messages : 498
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 20:55
Et officiellement, je te souhaite la bienvenue sur notre forum, mon petit \o\

Oh mon dieu, j'adore ton avatar *Q* Tellement miamoune, et l'effet avec l'oeil vert est magnifique. En plus, ton personnage est irlandais et lanceur de couteaux, je sens que je vais l'aimer ♥

En tout cas, bon courage pour ta fiche, et si tu as la moindre question, n'hésites surtout pas ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Tonton La Déconne ~♫


Messages : 300
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 20:58
Bienvenu enfin officiellement à toi, je me demandais quand tu allais nous mettre ta fiche. Je plussoie Clyde, ton avatar est trop chou ♥
Bon courage pour la suite de ta fiche en tout cas ^^



(DC Scott Evans) Modérateur et Animateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 21:13
Merci !
J'essaye de terminer ma fiche d'ici ce Week end C:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 22:03
Bienvenuuuuue <3
Bon courage Very Happy Tu as intérêt à bien la faire muhuhu ! Je te fais confiance èwé
Revenir en haut Aller en bas

avatar

† Sweet Psychopath †


Messages : 770
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 22:44
Bienvenue à toi ! ^.^

Hum, je dois dire que je trouve que ton vava ressemble beaucoup à Ciel quand il est au cirque quand même O_o C'est troublant !

Enfin, j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Mer 5 Fév - 22:48
IANOUUUU !!
Bienvenue officiellement ici mon petit ~
LSJQLFMLDKFM ton avatar est juste trop onomnomnomnom... /PAN bref je l'aime beaucoup <3

Et bon courage pour ta fichette !! )o) Si jamais tu as des questions, surtout, n'hésite pas /o/

Réserve moi un lien hoho.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Jeu 6 Fév - 18:13
Bienvenuuuuue ! Very Happy

C'est vrai qu'il ressemble à Ciel en Cirkus, mais justement ça peut être drôle à jouer... Que les gens le prennent pour Ciel :')

Hate de voir ta fiche ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar

卍※✟Haunted Soul✟※卍


Messages : 181
Date d'inscription : 12/07/2013

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Jeu 6 Fév - 18:18
WII Welcome petit chat Very Happy t'auras le droit à plein de câlins de la Bisounours team <3


My Lovely Alan, My Shadow:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

♠~ La Mort vous va si bien ~♠


Messages : 510
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Jeu 8 Mai - 19:11
Je viens aux nouvelles, voilà un moment que tu ne donnes plus signe de vie. Toujours là ?



Scott Evans, Modérateur & Animateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Ven 9 Mai - 12:58
Plop !
Je suis encore là, ouep ! J'ai juste un peu de boulot en ce moment, avec l'arrivée du bac
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Ven 9 Mai - 13:03
Courage pour la finition de ta fiche et de ton année !
parce que quelqu'un qui au sujet de ses yeux marque "un de perdus, 10 de retrouvés", je veux RP avec ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Dim 11 Mai - 11:13
Bienvenue en retard, mon ami ~
Ta fiche est très prometteuse, j'taime déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ian O'neil   Ven 5 Sep - 13:05
Oh hey, je crois que j'ai finis !
Désolé pour cette grosse absence, j'ai perdu pas mal de motivation à écrire pendant les vacances et j'ai pas mal bougé. J'espère toutefois que ça ira, au pire je ferais les modifications nécessaires d'ici Dimanche. c:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

† Sweet Psychopath †


Messages : 770
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Ven 5 Sep - 15:03
Yeaaaaah ! Ça fait plaisir ! ^.^ Et c'est parfait, vraiment !

C'est donc avec une grande joie que je te valide ! \o/ J'espère que tu t'amuseras parmi nous !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

卍※✟Haunted Soul✟※卍


Messages : 181
Date d'inscription : 12/07/2013

MessageSujet: Re: Ian O'neil   Sam 6 Sep - 15:28
Youhouuu c'est pas trop tôt dis :p

*Attrape et papouille*


My Lovely Alan, My Shadow:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ian O'neil   
Revenir en haut Aller en bas
 

Ian O'neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Neil signe à...
» Améthyste Pearl Neil Jones
» I am a unicorn. || Neil 2.0
» Scarlett O'Neil. ♥
» La faim justifie les moyens [PV Neil]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark London :: Fiches abandonnées-